Coup de coeur·Héroïc-Fantasy·Littérature jeunesse

Androlia

Androlia / Ghislain FERNANDEZ (D)

28449650_2006522883007070_1750927267_n.png

Genre :  Fantastique
Édition : Fantasy-Parc
Parution : 2017
Pages : 343
Prix : 16,90€
Note : ♥♥♥♥♥ COUP DE CŒUR !!

Résumé : Androlia est un monde que l’on pourrait qualifier d’imaginaire, où toutes sortes de créatures légendaires vivent loin des hommes et de leurs technologies. Elfes, lutins, dragons et korrigans se partagent des royaumes incroyables, à l’insu des humains, grâce à un mur invisible qui les coupe du monde ordinaire. Et cela jusqu’au jour où Océane recueille une drôle de créature chez elle. Le secret, trop lourd à garder, l’entraînera avec son amie Clémentine jusqu’à Androlia. Elles feront des rencontres inimaginables qui les conduiront sur des terres dangereuses et inexplorées. Que vous soyez petit ou grand, cette histoire ne vous laissera pas indifférent, du moment que la magie motive vos sens et que le voyage dans l’inconnu ne vous effraie pas.

 

→ Pourquoi cet achat ? : • Dernier livre d’un auteur coup de cœur • One shot

→ Où ? : La fnac Quimper (29)

• Citation texte :  » Parmi eux, le peuple des magicantes, les plus anciens de tous. L’histoire qui va suivre nous dit qu’ils étaient moitié loup moitié elfe. »
Pour les lecteurs des romans de Ghislain FERNANDEZ ce peuple doit éveiller un souvenir magique et réconfortant d’amour.

• Quel plaisir de me laissé emporter par cette magnifique plume pleine de magie. Encore une fois je suis aspirée dans un univers légendaire dès l’introduction.

• C’est une joie de partir dans une nouvelle partie de la Bretagne.

• Certains ressentis d’Océane me rappelle ma propre enfance.

• Je retrouve des similitudes avec « Wibo/ Ghislain FERNANDEZ » lors du chapitre 9 qui se passe dans la forêt. D’autres similarités entre l’histoire d’Océane et celle d’Ysalis (voir L’orbitaorlus / Ghislain FERNANDEZ)

• Quork est un personnage qui me fait sourire depuis son apparition! Beaucoup d’attachement pour cet être.

• Je salue une fois de plus l’imaginaire de notre auteur. Des bêtes toutes plus surprenantes les unes que les autres, des mondes étrangement féériques et sensationnels, avec leurs différences mais la même passion liant chaque mots!

• Dans ce livre je retrouve une nouvelle fois le partage des différences entre les deux mondes qui animent cette histoire. Certaines divergences me font extrêmement  rire comme les gonotes (escargots) d’Androlia sont l’équivalent des voitures sur Terre.

• A chaque nouvelles rencontres au cours du récit, on se rend compte que les nuances des peuples n’empêchent pas d’être aimé à notre juste valeur.

• Ce livre est addictif ! Le fait que les chapitres soient courts permet pour les petits une facilité de lecture, pour les grands de se familiariser avec les nuits blanches !!! Les titres des chapitres sont pertinents avec le contenu.

•  Chaque prénoms de nos protagonistes, qu’ils soient principaux où secondaires m’inspire. De plus je les trouve cohérent par rapport à leur « espèce ».

• Message important :
–  » Je suis dégoûtée de voir un si bel endroit, un système aussi inventif se faire dévaster […] Nos semblables aussi dévastent un monde fabuleux qui se déplace sur lui-même.  » Un message sur la fragilité de l’être humain avec le respect de la nature et la connaissance de la chance.
– «  Durant son voyage qu’elle comprit initiatique, elle avait appris à se faire confiance, […]; à combinez ses forces et ses craintes pour être plus forte…  » Savoir faire de ses faiblesses et de son passé une force et non un fardeaux.

• Comme me l’a signalé l’auteur, certains passages de ce livre me rappelle des scènes d’Alice au pays des merveilles. Sachant que c’est mon film préféré je vous laisse imaginer la profondeur de mon attachement à l’histoire d’Androlia!

• Ce roman m’a apporté une sérénité intense, il m’a confirmé l’amour des peuples magiques mais surtout à kidnapper mon cœur de lectrice ainsi que ma part enfantine !

• Cette histoire est un vrai doudou pleins de réconfort, même dans les moments les plus sombre du périple d’Océane. Il ne faut jamais oublier qu’une épreuve en est une seulement si nous l’avons décidé !

• Je suis inconditionnellement accro à l’imaginaire de cet auteur, à la magie qui coule dans les pages de ces histoires, à l’amour merveilleux qui rythme ces ouvrages !
Merci infiniment de nous offrir la chance de parcourir ces mondes fantasmagoriques !

 

Si vous avez lu cette magnifique histoire j’espère qu’il vous a fait autant voyager que moi !

Du même auteur : L’orbitaorlus
Publicités

Un commentaire sur “Androlia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s